Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 19:16

J’ai choisi un mode de locomotion, la marche à pied à côté d’un âne… qui ne semble plus d’actualité de nos jours! Pourtant, ne croyez pas que ce fut facile… J’ai dû apprendre à marcher devant et à côté de mon âne Ringo et apprendre à équilibrer sa charge, on n’ose pas imaginer, si l’âne s’arrête et décide de ne plus avancer… Que faut’ il donc savoir ??

IMG_6128.JPG

Pour partir randonner avec un âne, il faut lui offrir un sac à dos confortable. L'objet en question s'appelle un bât. On ajoute en général, avant de poser le bât, pour des raisons évidentes de confort de l'animal, et afin d'éviter toute blessure, une couverture et un coussin.

Le licol est la sorte de muselière qui entoure la tête de l'âne. Sous le licol est fixé un anneau, sur lequel va venir s'attacher la longe

Il est bon de placer une couverture sur le dos de l'âne avant de mettre le bât et son coussin. En effet, le bourricot va porter une journée entière le chargement, et la moindre "bosse" rugueuse, le moindre pli, peuvent générer une plaie. Cette plaie pourra être une simple ampoule, appelée "gonfle" en langage équin, ou une déchirure de la peau, avec mise à nu des chairs et risque d'infection.

Le coussin est l'amortisseur entre le dos de Grisou et le bât. Le coussin doit être assez épais pour que le poids du bagage soit bien réparti sur l'ensemble de sa surface, mais assez mince pour ne pas trop surélever le porte-bagages et déséquilibrer la charge. Un bon coussin est composé de deux pièces de tissu en forte toile, cousues ensemble, et dont l'intérieur est rempli de crin animal ou végétal, ou encore de feutre.

L'avaloire, est la partie du harnachement située à l'arrière, posée sur les fesses de l'âne. Son utilité : empêcher que le bât ne tombe sur les oreilles dans les descentes.

La bricole est la partie du harnachement située à l'avant, posée sur le poitrail de l'âne. Son utilité : empêcher que le chargement ne bascule vers l'arrière dans les grimpettes.

La sous-ventrière est la courroie qui passe sous le ventre de l'âne, et qui maintient donc le bât solidement attaché sur le dos de l'animal.

Les sacoches sont accrochées au bât par mille et un systèmes, en général simplement suspendues. Installer ou enlever le bagage du dos de l'âne devient alors un jeu d'enfant. De même, mettre ou prendre quelque chose en route dans une sacoche est bien plus facile que de plonger la main au fond d'un sac. Il suffit de soulever le couvercle.

Partager cet article

Repost 0
Published by ringo
commenter cet article

commentaires

annick Kuehn 31/03/2010 21:03


Merci pour toutes les précisions intéressantes concernant l'équipement du baudet: on n'imagine pas à quel point le moindre pli peut être source d'ennuis. Bon vent pour la suite du parcours; et
bonne nuit à tous les 2


Présentation

  • : Semeurs d'étoiles sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle
  • Semeurs d'étoiles sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle
  • : Préparation et étapes de mon voyage avec mon âne Ringo sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle
  • Contact

Recherche